Vous êtes ici : Accueil arrow Actualité arrow Interview de Ghislain JAMMES, candidat PC-PG aux élections cantonales

Interview de Ghislain JAMMES, candidat PC-PG aux élections cantonales

Version imprimable Suggérer par mail
05-03-2011
ghislain-jammes-pcf-front-de-gauche.png

Nous continuons notre série d'interviews pour les élections cantonales 2011 à Cachan avec cette fois-ci une présentation d'un candidat de gauche.

Il s'agit de Ghislain JAMMES, sous étiquette "Front de Gauche", qui nous délivre un message plein de jeunesse et de spontanéité du haut de ses 22 ans.

Pour retrouver les réponses aux questions de cachan.info, lisez la suite...

01.Cachan.info : Bonjour Mr Ghislain JAMMES, nos lecteurs et vos électeurs vous découvrent peut être, pourriez-vous vous présenter ?


Ghislain JAMMES : Bonjour, je suis donc Ghislain Jammes, j’ai 23 ans et je suis le représentant du Front de Gauche (groupement politique qui rassemble en son sein le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche de Jean Luc Mélenchon, et la Gauche Unitaire) pour les élections cantonales des 20 et 27 Mars prochains. Je suis actuellement en fin d’études en hôtellerie et restauration, étude que j’ai reprisent après une période de travail en temps que barman.
 
Cachan.info : ... votre jeune âge pourrait-il vous poser préjudice ? Certains pourraient parler de manque d'expérience ? 
 
J’ai en effet plusieurs fois été interpellé sur mon âge. Je ne le conçois pas comme une source de préjudice mais comme une force pour trois raisons majeures.
 
Premièrement le conseil général que nous allons élire les 20 et 27 Mars est, comme son nom l’indique, une assemblée. 50 représentants des Val de Marnais y siègent. Ils représentent une somme d’expérience au service de la population. Mais pour que cette assemblée puisse servir au mieux toutes et tous les Val de Marnais elle se doit d’être représentative de toutes les classe d’âge.
Or combien de jeunes de moins de trente ans siègent dans les conseils généraux ? La jeunesse qui nous caractérise n’est pas une faiblesse mais une force. Une force de proposition, un point de vue différent qui ne peut qu’enrichir le conseil général.
 
Deuxièmement, au moins 640 000 jeunes de moins de 25 ans sont aujourd’hui au chômage. Nous refusons la politique menée entre autre par le président de la République qui consiste à se tromper d’interlocuteur, comme lorsqu’il prône le débat sur la laïcité au sein d’une cathédrale. Si tous le monde s’accorde à reconnaitre les problèmes que rencontrent les jeunes en terme d’emploi, de logement, de prise d’autonomie, etc…
Il serait peut être temps de débattre de cette situation avec les premiers concernés, nous mêmes ! Si un candidat de moins de 25 ans faisait son entrée au conseil général cela donnerait 2% de représentativité à la jeunesse ! Est-ce trop ?
 
Enfin la jeunesse est en elle-même une expérience, qui est unique, propre à chaque génération. La notre s’est nourrie des luttes contre la guerre en Irak, contre le CPE, les réformes de l’enseignement Fillon, ou encore plus récemment contre la réforme des retraites et pour l’obtention d’un réseau ferré banlieue à banlieue, Orbival. Nous préparons notre avenir et si nous n’avons pas attendu quarante ans pour voter nous n’avons pas non plus envie d’attendre plus longtemps pour nous engager.
logo-front-de-gauche.jpglogo-majorite-gauche-val-de-marne.jpg
Front de Gauche, Majorité Gauche Val-de-Marne
 

02.Cachan.info : Comment jugez-vous le bilan du Conseiller Général sortant ?


Ghislain JAMMES : Mon appréciation sur le bilan du conseiller général sortant, Alain Blavat, n’est pas négative, bien au contraire puisqu’elle est le bilan d’une équipe animée démocratiquement par Christian Favier. L’enjeu de ces élections est de maintenir l’orientation globale de la politique du conseil général. C’est un enjeu qui passe par la reconduction de la majorité front de gauche sortante et donc par le soutien à tous les candidats front de gauche dans tous les cantons.

03.Cachan.info : Comment allez-vous faire campagne ? Des rencontres avec les cachanais dans des réunions publiques, "Tupperware" ou en porte à porte ?


Ghislain JAMMES : Notre campagne se situe dans la continuité de notre action. Pour nous militer n’est pas nouveau, être acteur du mouvement social c’est être sur le terrain, à l’écoute des populations, et cela au quotidien. Nous avons bien sûr renforcé notre présence dans les quartiers au travers de points de rencontre et autour des lieux de vie traditionnels de Cachan. J’ai à cœur l’échange qui est au centre de mes préoccupations depuis toujours. Etre élu c’est porter le mandat du peuple, c’est donc avant tout l’entendre, le comprendre et le connaître.
Le porte à porte en est un moyen efficace comme les rencontres d’appartement. Nous prévoyons également l’organisation d’une soirée citoyenne autour des œuvres de  Gontran Guanaes Netto artiste brésilien de renommée internationale, qui, en soutien à ma candidature, a eu la gentillesse de nous prêter une série de lithographies sur la jeunesse.

04.Cachan.info : Comment allez-vous motiver les électeurs citoyens à une élection dont ils ne connaissent pas toujours les enjeux et l'importance ?


Ghislain JAMMES : Je ne serai pas si sévère sur la méconnaissance de l’apport du conseil général. La simple évocation du bilan de la majorité gauche suffit à rappeler les grands chantiers entrepris. Peu ou prou à Cachan ne se soucient pas de voir la ville desservie par Orbival, ou encore leur carte de transport imagine R ou Ametyst remboursée entièrement ou pour partie. L’Aide Personnalisée d’Autonomie est également du ressort du conseil général qui a largement pris sa défense face aux attaques de la droite qui prévoit d’exclure un tiers des bénéficiaires.
Enfin le conseil général du Val de Marne, qui a la spécificité d’être le seul présidé par le Front de Gauche, fait le choix d’outrepasser ses compétences pour être au plus prêt des populations. C’est un service public de proximité, un rempart social face aux agressions de la droite.

05.Cachan.info : Quels sont les grandes lignes de votre programme pour les élections cantonales dans le canton de Cachan ?


Ghislain JAMMES : Tout d’abord il faut remettre ces élections dans leur contexte. Ce sont des élections Val de Marnaises. Il ne s’agit donc pas d’opposer les intérêts des populations des divers cantons mais de les faire converger. Pour cela il faut un programme qui couvre l’ensemble des localités afin de préserver une cohérence nécessaire. 
 
Mon engagement va :
  • Au logement pour tous, parce qu’il est anormal que trouver un toit soit si cher et si difficile. Je veux, avec le conseil général, construire chaque année 6 000 nouveaux logements sociaux. Mais aussi exiger une aide permettant aux jeunes d’accéder à leur premier logement social.
  • A l’emploi, j’entends participer au développement du territoire pour accroître l’activité économique et l’emploi. Depuis 2 000, le Val de Marne connaît la plus forte augmentation d’emplois par rapport à Paris petite couronne, grande couronne et Ile de France. C’est le résultat d’un plan départemental initié lors des précédents mandats et qui doit être étendu et renforcé.
  • A l’amélioration de la qualité de vie, en contribuant au droit fondamental à la tranquillité et à la sécurité. Pour cela je veux exiger de l’Etat qu’il assume ses responsabilités en termes de moyens mis à disposition pour la protection des citoyens. Cela passe entre autre, pour la majorité Front de Gauche par le doublement des crédits consacrés à la prévention spécialisée sur 5 ans.
  • A la protection de l’enfant, au travers des crèches départementales (notre département compte plus de la moitié des crèches départementales de France), c’est 4200 berceaux répartis sur 33 communes dont Cachan. C’est un effort qui mérite d’être poursuivi et qui est menacé en cas de changement de majorité.
  • Au développement du transport afin de désenclaver les quartiers. C’est la prise en charge des cartes de transports spécifiques et la création de nouvelles lignes. Mais c’est aussi le développement des circulations douces, avec la création à venir de parkings à vélo surveillés dans toutes les gares de RER dont Cachan, et la promotion du vélo au sein des collèges au travers du permis cycliste.
  • A la protection de l’environnement avec la volonté de développer la géothermie et travailler au développement des énergies renouvelables. En confirmant notre politique envers les espaces vert réseau unique en Ile de France grâce à leur entretien  sans pesticides. Faut-il rappeler que c’est le seul département Front de Gauche qui est lauréat du prix de l’environnement.

Enfin je m’insurge contre toutes les inégalités, et c’est pourquoi je m’engage à développer toute action permettant de les réduire, de les abolir. Pour cela il faut interdire toute coupure d’eau, de gaz et d’électricité dans le Val de Marne et taxer les bénéfices des groupes de l’énergie. Je propose également d’harmoniser à la baisse les tarifs de demi-pension dans les collèges grâce à la création d’une centrale d’achat. De même au côté de la majorité sortante je m’engage à supprimer la fracture numérique en mettant à la disposition de tous les élèves de sixième d’un outil numérique dès la rentrée prochaine.

06.Cachan.info : La question qui fâche : Pourquoi à Cachan vous ne vous êtes pas associés entre groupes politiques proches ? Ne pensez-vous pas que cela va nuire à votre influence ?


Ghislain JAMMES : A Cachan, comme dans tous le Val de Marne, nous nous sommes associés entre groupes politiques proche au sein du Front de Gauche, qui se veut uni face à la droite. La France a une tradition de multipartisme et ce pour une raison évidente il n’existe pas une gauche mais bien plusieurs gauches.
Pour ma part je me revendique d’une gauche radicale, qui prône de véritables changements de société et qui s’affaire au côté des populations. C’est une gauche qui s’est avérée utile, solidaire et innovante à laquelle je veux contribuer. Une gauche effrontément à gauche. Je ne pense pas qu’un engagement sincère puisse constituer une perte d’influence. Il est utile de se regrouper lorsque les visées sont proches et important de se démarquer lorsqu’elles divergent.
C’est aujourd’hui le cas avec le Parti Socialiste ou Europe Ecologie les Verts qui peinent parfois à s’affirmer comme opposants au système. L’emblème de cette affirmation est l’action de Mr Evin (Parti Socialiste) en tant que directeur général de l’agence régionale santé qui engage un véritable démantèlement des hôpitaux publics sur le Val de Marne et plus largement sur toute l’île de France. C’est le meilleur élève du gouvernement de droite dans l’application de la réforme santé (réforme « Bachelot »). Tout nous oppose.
 
Enfin il est possible de comparer les actions de deux conseils généraux d’île de France pour mieux comprendre les divergences politiques que nous pouvons avoir :
  • Le remboursement de la carte Imagine R
Dans le Val de Marne, conseil général à présidence Front de Gauche, 50% pour tous les collégiens, lycéens et étudiants de moins de 25 ans et jusqu’à 83.05 % pour les boursiers. En Seine Saint Denis, département géré depuis les dernières élections cantonales par une majorité socialiste et écologiste, 50% pour les seuls collégiens boursiers.
  • Le nombre de crèches gérées directement par le département
Val de Marne 76, Seine Saint Denis 55
  • Nombre de parcs départementaux
Val de Marne 22, Seine Saint Denis 7.

Notre adversaire reste bien évidemment la droite, mais nous sommes convaincus que la gauche doit être en rupture avec le système économique en place. C’est à cela que le Front de Gauche travaille et c’est l’un des enjeux de ce scrutin.
 

07.Cachan.info : Un dernier message pour nos lecteurs de Cachan.info ? Pourquoi voter pour vous ?


Ghislain JAMMES : Comme je viens de le dire, pour préserver l’avantage au Val de Marnais d’un conseil général Front de Gauche, pour résister à la réforme territoriale qui voudrait supprimer les départements, et cela en accord avec Europe Ecologie. Mais également pour ma conception différente de la politique, faite de pragmatisme au service d’un idéal.
C’est encore le moyen d’accorder une juste représentation à la jeunesse au sein du conseil général, qui constitue un éclairage différent sur la société et ses problèmes. Enfin c’est un moyen de s’opposer au fatalisme et de riposter pour construire un avenir meilleur.
 

08.Cachan.info : Merci beaucoup Mr Ghislain Jammes, pour toutes ces informations détaillées.

ghislain-jammes-candidat-cantonales-front-gauche-cachan.png

 

Cette interview nous a bien éclairé sur les intentions du candidat du Front de Gauche. Il a un programme très réfléchi, et a une vraie envie de défendre ses idées au Conseil Général. Vous pouvez entrer en contact via le forum ci-dessous.

 

 

 

 

 

Merci d'entrer les nouveaux Tags séparés par des virgules
  Or Close




Discuter de cet article dans les forums. (0 Messages)
 
< Précédent   Suivant >